Ces dernières années, nous entendons de plus en plus parler de bien-être au travail, de Qualité de Vie au Travail (QVT)… Si certaines entreprises se sont lancées dans cette aventure par effet de mode, d’autres l’ont débuté avec une perspective stratégique ! Notamment, puisqu’elles ont compris que cela représente un enjeu majeur pour l’avenir du monde au travail.

Toutefois, qu’est-ce réellement ? Comment cela permet-il de favoriser la productivité et l’engagement au travail ?  Rappelons premièrement une étude Wildgoose menée en 2017. Cette dernière souligne que 61% des salariés considèrent plus important le bonheur et le bien-être au travail que le salaire ! N’est-ce pas là un pourcentage assez étonnant qui suppose une réflexion ? Découvrons pourquoi dans cet article !

Qu’est-ce que le bien-être au travail ?

Selon la définition officielle de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le bien-être au travail est “un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu de travail”. 

En outre, nous pouvons également considérer que le bien-être au travail dépend de différents facteurs influant sur la qualité de vie au travail : sécurité des locaux, agencement des espaces de travail, intérêt pour les missions confiées, perspective d’évolution et de développement professionnel, relations sociales, etc…

En d’autres termes, la QVT est un facteur fort d’engagement et d’épanouissement professionnel ! Par conséquent, il appartient à l’employeur de mettre en place diverses actions et outils pour assurer la santé mentale de ses employés. Nul doute, cela aura de nombreux impacts positifs, tant sur leur productivité que sur leur performance. Ces derniers gagneront en créativité, en loyauté et seront moins absents et moins malades !

Dans le même temps, les salariés attendent beaucoup de leur employeur à ce sujet ! Notamment, la génération Y – les Millennials, nés dans les années 80, qui forment une large proportion des jeunes actifs à l’heure actuelle. Pour ces derniers, l’épanouissement et le bien-être au travail est au cœur de leur quête. Et cela participe grandement à leur fidélisation. Par conséquent, en cas d’insatisfaction, ils n’hésiterons pas à changer d’entreprise !

Quelles actions mettre en place pour favoriser le bien-être au travail & la QVT ?

    • Être flexible et laisser la liberté aux collaborateurs d’organiser leur planning.
    • Donner du sens au travail des salariés et leur permettre d’évoluer dans leurs missions.
    • Favoriser la bonne ambiance avec des moments de team building.
    • Proposer des services complémentaires : conciergerie, garderie, activités sportives et de bien-être…
    • Redécorer et réaménager les espaces dans une optique de confort.
    • Repenser les espaces actuels pour en créer des nouveaux favorisant les échanges et la collaboration : flex office, salles de pause, bulles de réunions, smart office

    En outre, l’entreprise peut également choisir de mettre en place un plan de prévention au stress. Cela peut s’avérer primordial en matière de bien-être au travail ! La raison est évidente : le stress est reconnu comme une source majeure de problèmes de santé. Cela entraînant à la fois des symptômes physiques, comportementaux et cognitifs.

    Par conséquent, une nouvelle tendance se dessine : le salaire n’est plus le seul critère de choix. C’est à dire qu’aujourd’hui, d’autres critères apparaissent : le bonheur au travail, le sens du travail, l’équilibre vie privée / vie professionnelle…

    Ainsi, l’objectif pour l’entreprise est d’améliorer l’expérience collaborateur. Elle peut aussi mettre en place une application (comme Sharvy) permettant aux collaborateurs de réserver une place de parking ou de réserver un bureau en amont de leur venue sur site, à la cantine d’entreprise à l’heure du déjeuner quand ils le souhaitent. De cette manière, le collaborateur sait, avant-même de venir sur site, qu’il pourra par exemple se garer, s’installer à un poste donné et déjeuner à la cantine. 

    Quels bénéfices pour l’entreprise ?

    Dans le même temps, veiller au bien-être et à la qualité de vie au travail de ses salariés est une responsabilité pour les entreprises et un enjeu majeur. Les bénéfices y sont importants, également pour l’entreprise. Effectivement, dans une étude Viavoice et Harmonie Mutuelle, 18% des salariés affirment avoir déjà été victimes d’un burn-out. Le coût du mal-être au travail quant à lui représenterait 13 340€ par salarié et par an en France selon une étude du groupe Apicil. Opter pour une stratégie de bien-être contribue donc à réduire ce coût conséquent !

    De plus, mettre en oeuvre des actions et pratiques favorisant le bien-être au travail offre plusieurs bénéfices pour l’entreprise : une productivité accrue, un plus fort engagement des salariés, une réduction de leur stress par la mise en place de diverses solutions et outils, une meilleure image de marque employeur…

    En conclusion, cela profite à l’ensemble des parties ! Par conséquent, lorsque la politique de bien-être au travail est mise en œuvre de manière sincère, cela est un formidable levier. Effectivement, les collaborateurs sont plus satisfaits de leur travail. Dans le même temps, les entreprises sont plus fonctionnelles et plus perfomantes. Et bien évidemmet, la société se porte mieux dans son ensemble. En bref, quoi demander de plus ?

    Envie d'améliorer l'expérience collaborateur ?

    Via l’application web & mobile, vos collaborateurs peuvent réserver un créneau à la cantine d’entreprise, une place de parking pour les jours où ils viennent sur site, mais aussi réserver et/ou libérer leur poste de travail lorsqu’ils sont en télétravail, en déplacement ou en congés.